Par-delà le monde, il existe deux types d’équipes, celles financées par son président et les hommes d’affaires qui l’entourent et celles qui sont financées par leurs supporters via les Socios.

Le CSS fait partie de la 1ère catégorie, financé principalement par les grandes fortunes de la ville. Le principal problème dans ce système de financement c’est que le club se trouve à la merci de ces grands messieurs bienfaiteurs, l’exemple de Sallemi est le plus souvent repris, qui ne cesse de menacer de démissionner du comité de soutien. Ainsi, on s’est trouvé avec un comité qui est sensé soutenir le club alors qu’il ne cesse de le déstabiliser avec les rumeurs. Et  là on arrive à la question, Pourquoi ne pas compter sur les Socios comme source de fond pour le Club surtout que la meilleure équipe au monde (FC Barcelone) compte dans ses finances sur ses fans?!

Certains diront que sans un vrai stade les socios resteront limités comme source de financement, d’autres diront qu’un fond instable n’est jamais bien pour un club (d’un point de vue gestion financière), Moi je dirais pourquoi ne pas donner aux socios plus de crédit, tout en gardant nos bienfaiteurs et pourquoi pas les intégrer dans cette nouvelle façon de faire en Tunisie.


Marouene Jarraya