Mokhtar Douib, l’histoire.

Mokhtar Douib a débuté sa carrière sportive, comme tous les joueurs de sa génération, dans les « stades » de la vielle-ville de Sfax. Il a rejoint le CSS en 1964 et a remporté avec le Club trois titres et un trophée personnel en l’occurrence le soulier d’or. Il a été transféré pour une saison à l’équipe Saoudienne Al Nasr avec Hammadi Agerbi et Raouf Ben Aziza. Le défenseur du CSS et de l’équipe nationale est une légende vivante au Mexique puisqu’il a marqué le 3ème but de la Tunisie face à cette nation en Coupe du monde 1978 (Tunisie 3-1 Mexique).

Il a mis un terme à sa carrière en 1982 après la rencontre qui a opposé le CSS au CA et a laissé de très bonnes impressions dans l’esprit des supporters du CSS et de l’équipe nationale.

M. Mokhtar et le comité des anciens joueurs

Ce comité a été crée en 2006, d’une initiative personnelle de M. Douib, touché en voyant l'ancien gardien du CAB Ghazi Limem, qui habitait dans une maison de retraite.

Le rôle de ce comité est de rendre visite aux anciens joueurs du CSS et des autres clubs de Sfax, d’aider financièrement les plus nécessiteux surtout lors des fêtes religieuses et de faire des réunions pour parler du CSS d’aujourd’hui et de se rappeler du bon vieux temps.

Ce comité est une première en Tunisie. Nos anciens joueurs ont visité entre-autres : Ilyes Ben Salah, Lazhar Mokni, Sadak Msekni, Abdelwahab Ben Ghazi, Rchid Dawed, Omar Mady, Hedi Chibéni etc.

Le CSS et les anciens joueurs ?

M. Mokthar Douib nous a indiqué qu’il y avait une rupture entre la direction  actuelle du CSS et les anciens joueurs, et non pas entre le CSS et les anciens joueurs.

Il a toutefois dit que les anciens joueurs peuvent aider le Club avec leurs expériences, leurs connaissances en football, si la direction se tourne vers eux et ait recours à leurs services.

Il a dans ce sens proposé de créer un comité de recrutement de joueurs, ce comité doit être formé exclusivement d’anciens joueurs. Ces derniers peuvent proposer de recruter les meilleurs joueurs, car ils ont une capacité de déceler et de détecter le talon d’un joueur dès son jeune âge…

La mauvaise-passe du CSS !

L’état actuel des choses n’est pas digne du nom du CSS et le classement du Club ne répond pas aux exigences des supporters.

M. Mokhtar voit qu’il est inacceptable d’allouer autant d’argent pour la section senior de football et puis perdre des points face à des équipe de bas de tableau.

Le CSS n’a pas le droit d’occuper ce rang, on doit gagner avec la manière et remonter dans le classement du Championnat.

Ses impressions sur l’entraineur M. Luka Peruzovic’ ?

M. Mokhtar Douib a indiqué que l’entraineur du CSS a fait une très belle entame lorsqu’il a démarré son travail à la tête du staff technique du CSS. On a constaté un changement radical dans le volume de jeu du Club, si on  le comparait avec celui de son prédécesseur. On est arrivé au top dans le match disputé face à l’ESS, mais malheureusement, le déclin est survenu après cette rencontre.

C’est  vrai que pendant cette période difficile, on a remporté la coupe de l’UNAF et on a battu l’Esperance en coupe, mais en tant que connaisseur en football, le CSS n’a pas retrouvé ses capacités et la cohésion entre les ‘anciens’ et les jeunes joueurs.

L’intégration des jeunes

M. Mokhtar trouve qu’il est aberrant de faire jouer Mahmoud Ben Salah en tant que pivot, et ce pour son premier match avec les séniors. Le joueur risque de perdre confiance en ses capacités.

La politique du Club pour intégrer les jeunes est fausse et risque de causer du tort au CSS.

Cette politique doit être la suivante : dés le début de saison, les dirigeants et le staff technique doivent avoir une idée sur 2 ou 3 joueurs qui vont intégrer les seniors au cours de la saison. Ces jeunes doivent avoir une chance de façon progressive : jouer quelques minutes le premier match, une dizaine de minute pour le deuxième etc. Comme ça ils s’habituent à jouer avec les seniors.

Comme vous le savez, il y a une grande différence entre jouer en espoirs et puis passer en seniors. Il y a la pression du public, du score, de l'adversaire...

Il ne faut pas intégrer les jeunes en masse, par nécessité !!

M. Mokhtar et le CSS ?

Interrogé sur le poste qui lui convient dans le bureau directeur du CSS, M. Mokthar a dit en souriant : « le poste qui me convient au CSS est président du Club, mais je préfère travailler de loin. »

Toutefois, il reste un fidèle supporter du Club de son cœur et il suit les dernières nouvelles de près en assistant aux matchs et aux entrainements.

Un message :

* Aux supporters : vous êtes le meilleur public en Tunisie, soyez toujours derrière le CSS, que se soient les résultats, les circonstances. Vous devez être fidèles, et surtout dans les mauvaises-passes du Club.

* Aux joueurs : Soyez digne du maillot que vous portez. Vous devez présenter un rendement meilleur que celui des dernières journées.

*Aux dirigeants : Le CSS n’est pas un moyen via lequel vous réglez vos différents. Il faut changer la politique du Club sur tous les niveaux.

Le Staff du CSS-MAG